Accueil Eventos Mujeres Magnas présente: “Femmes et culture”

Mujeres Magnas présente: “Femmes et culture”

📆  Mardi 28 juin, 20 hrs

📌 Transmission en live via les réseaux sociaux de l’Institut français du Chili (YouTube, Facebook, Twitter)

L’Institut français du Chili et le projet multimédia Agenda de Género proposent Mujeres Magnas, une série d’entretiens et de conversations sur les questions de genre avec la participation d’invités latino-américains et français.

Présentation

Dans les écoles d’art, la majorité des étudiants sont des femmes, cependant, parmi les professionnels, elles ne représentent que 4 artistes sur 10. Lorsqu’elles deviennent professionnelles, elles reçoivent moins de subventions publiques que leurs collègues masculins et sont moins récompensées, quel que soit le domaine artistique. Dans le cinéma, par exemple, l’écart de rémunération entre une réalisatrice et un réalisateur peut atteindre 42 %.

En plus de reproduire les stéréotypes de genre, le monde artistique révèle des phénomènes spécifiques. Le premier fait référence au mythe toujours existant du “génie créateur masculin” historiquement opposé à la “muse féminine”, à laquelle on attribue généralement un rôle passif. La triste et célèbre “affaire Weinstein” et les plaintes pour violences sexuelles et sexistes doivent être analysées à travers ce prisme. Le second concerne la précarité économique qui caractérise le monde des arts. Il en résulte une omerta totale sur les violations commises, car la peur de perdre son emploi ou de ne pas faire carrière conduit les victimes à garder le silence. 

 

Intervenants:

Tamara Ibarra 🇲🇽 (Mexique) est une artiste et une activiste culturelle. De 2012 à 2019, elle a  réalisé le travail de recherche “Tomar la Ola. Movimiento de los Espacios Independientes en México 2009-2018)”. Elle a donné des conférences au MUAC, au Museo Jumex, au MOMA, entre autres. Avec le collectif PRRAS ! (2018-2022), elle fait des propositions qui signalent et modifient la condition des femmes qui travaillent dans le domaine de l’art. En 2020, elle a créé la bourse “Diamant bleu”, soutien économique aux femmes artistes atteintes de maladies chroniques pendant la pandémie au Mexique. En 2020, elle s’est lancée en politique dans la recherche de la reconnaissance des artistes en tant que travailleurs et l’acquisition de droits du travail et de sécurité sociale. Actuellement, elle fait office de médiatrice entre les organisations d’artistes et les institutions culturelles et politiques.   

Nina Volz 🇫🇷 (Francia) est responsable du développement international chez Archives of Women Artists, Research and Exhibitions-AWARE. Auparavant, elle était responsable des relations internationales et de la professionnalisation à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC). Elle a également travaillé à l’ambassade de France au Mexique et au département de l’éducation de l’UNESCO. Elle a étudié la communication interculturelle et les études culturelles à l’université de la Sarre (Allemagne) et à l’université Laval (Canada).

Claudia Perez 🇨🇱 (Chile) est actrice, réalisatrice et dramaturge. Membre de Chileactores, elle  fait partie de la commission sur l’égalité des sexes et du conseil d’administration de l’ONG Raíces, qui travaille avec des enfants et des adolescents victimes d’exploitation sexuelle. Claudia est également l’une des autrices du guide préventif sur la violence de genre dans les arts du spectacle. 

Susana Sánchez 🇨🇷 (San José, Costa Rica) est une artiste multidisciplinaire, chercheuse et gestionnaire culturel. Diplômée du master en arts avec une spécialisation en cinématographie de l’Université du Costa Rica (U.C.R.) et titulaire d’une licence en beaux-arts avec spécialisation en peinture de l’U.C.R, elle a travaillé comme professeure d’université (2009-2019).  Elle a également étudié la photographie, la conception graphique et le montage audiovisuel à l’U.C.R. et à l’Université nationale (U.N.A.).  Elle est co-directrice du Colectivo Casa de mujeres artistas – Casa Ma – et collabore avec le Museo de las Mujeres de Costa Rica. Son projet, Gritos mudos, a remporté le prix du mérite à l’Accolade Global Film Competition (2018) et lui a valu une mention spéciale au festival Bideodromo. Elle a réalisé des publications et dirigé des ateliers sur le corps, l’intervention dans l’espace public, l’art numérique, les féminismes.


Juin - 28 - 2022
Expiré!
20:00
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp