Accueil Eventos Cycle de conférences : “Parlons de la Constitution écologique”

Cycle de conférences : “Parlons de la Constitution écologique”

🗓️5, 6, 7 et 8 juillet, de 12.30 à 14 hrs 
📍 En ligne

Inscription 👉 https://bit.ly/3y06aHF

En vue de la clôture du processus constituant le 4 juillet 2022, le Centre de droit de l’environnement de l’Université du Chili organise une série de conférences internationales, “Parlons de la Constitution écologique”, avec le soutien de l’Institut français du Chili. 

Cette activité vise à sensibiliser le monde académique international au texte de la Constitution écologique du Chili qui sera soumis à plébiscite le 4 septembre 2022. Les conférences sont prévues en différentes langues pour favoriser l’accès au contenu du processus constituant sur la relation entre la société chilienne et la nature.

 

Programme 👇 

Parlons de la constitution écologique 
🗓️ 5 juillet, 12h30 – 14 heures 
🗣️ Anglais

  • Présentation : professeur Ezio Costa Centro de Derecho Ambiental, Universidad de Chile
  • Panel : Mesa redonda: Michael Burger – Columbia University, David Boyd –  Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains et de l’environnement, Erin Daly – Facultad de Derecho de Delaware

Michael Burger, Université de Columbia 🇺🇲 : directeur exécutif du Centre Sabin pour le droit du changement climatique. Il a été professeur associé à la faculté de droit de l’université Roger Williams, où il a enseigné le droit de l’environnement, le droit administratif et le droit et la littérature. Il est fondateur et directeur du programme de pratique clinique du droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire. Il est cofondateur et membre de l’Environmental Law Collaborative, et président du comité du droit international de l’environnement de l’Association du barreau de New York. Il collabore avec des chercheurs du Columbia Earth Institute et avec des groupes environnementaux locaux et nationaux, des représentants des gouvernements et des organisations internationales. Il est un universitaire, un intervenant régulier lors de conférences et de symposiums, et une source pour les médias, notamment le Washington Post, Newsweek, Time, Forbes, The Guardian, Bloomberg et Vox.com. 

David Boyd, Université britannique 🇨🇦 : rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains et de l’environnement (2018-2024), professeur de droit, de politique et de développement durable à l’Université britannique. Titulaire d’un doctorat en gestion des ressources et études environnementales de la même université, d’une licence en droit de l’Université de Toronto et d’une licence en sciences commerciales de l’Université de l’Alberta. Tout au long de sa carrière, il a été directeur général de l’organisme Eco Justicia, a comparu devant la Cour suprême du Canada et a été conseiller spécial en matière de durabilité auprès du premier ministre Paul Martin. Il a également conseillé de nombreux gouvernements sur des questions de politiques environnementales, constitutionnelles et de droits humains, et a co présidé l’initiative lancée par Vancouver pour devenir la ville la plus verte du monde d’ici 2020. Membre de la commission mondiale du droit de l´environnement, conseillé de l’Initiative des Nations Unies pour l’harmonie avec la nature et membre de l’Environmental Law Alliance World (ELAW).

Erin Daly, Université du Delaware 🇺🇲 : professeure de droit à la Widener Law School de l’Université du Delaware, directrice du Réseau mondial pour les droits humains et de l’environnement et directrice exécutive de Dignity Rights International. Elle est l’auteure de nombreuses publications sur la protection constitutionnelle de l’environnement, dont l´Encyclopédie des droits de l’homme et de l’environnement : indivisibilité, dignité, l’égalité et géographie (2019) et le Recueil de jurisprudence du manuel judiciaire de constitutionnalisme environnemental (2019).

Inscription 👉 https://bit.ly/3y06aHF

 

Parlons de la constitution écologique 
🗓️ 6 juillet, 12h30 – 14h00
🗣️ Français

  • Présentation : professeur Pilar Moraga
  • Table ronde : Dominique Bourg – Université de Lausanne, Marthe Stéfanini – Université d’ Aix en Provence, François Gemenne – Science-Po Paris, Yann Aguila –  Sciences Po

Dominique Bourg, Université de Lausanne🇨🇭🇫🇷: philosophe et professeur à l’Université de Lausanne. Il dirige ou codirige plusieurs collections, L’écologie en questions et la série Grands articles, Nouvelles Terres. Il est ou a été membre des organisations suivantes : CFDD, Commission Coppens, Conseil national du développement durable, Grenelle de l’environnement, etc. ; conseils scientifiques : Ademe (2004-2006), FNH (1998 – 2019), Organe de prospective de l’Etat de Vaud (2008 – 2017), Fondation Zoein (Genève, 2019). Ses recherches portent sur la pensée écologique, le risque, l’économie circulaire et la démocratie écologique. Ses dernières publications sont Le Marché contre l’humanité (2019) et avec d’autres Retour sur Terre. 35 propositions (2020). 

François Gemenne, Sciences-Po 🇧🇪: spécialiste de la géopolitique de l’environnement et des migrations, François Gemenne est chercheur à l’Université de Liège (Belgique), où il dirige l’Observatoire Hugo. Il est codirecteur (avec Bastien Alex) de l’Observatoire Défense et Climat du ministère français des Armées. Il enseigne la politique climatique et les migrations internationales dans plusieurs universités, dont Sciences-Po Paris et la Sorbonne.

Marthe Stéfanini, Université d’Aix-Marseille 🇫🇷: directrice de recherche au CNRS et à l’Université d’Aix-Marseille, aux Universités de Toulon, Pau & Pays Adour, au DICE, à l’ILF-GERJC, Aix-en-Provence. 

Yann Aguila, Sciences Po 🇫🇷 : avocat au Barreau de Paris. Ancien membre du Conseil d’Etat, il dirige le département de droit public du cabinet Bredin Prat. Il intervient notamment en droit public économique et en droit de l’environnement. Diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) et titulaire d’un DEA de Philosophie du droit, il est également professeur affilié à Sciences Po Paris. Il préside la Commission Environnement du Club des juristes, ainsi que la Global Pact Coalition, organisation qui vise à promouvoir le projet de Pacte mondial pour l’environnement, dont il est l’un des initiateurs. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le droit de l’environnement, le droit public et le droit international.

Inscription 👉 https://bit.ly/3y06aHF

 

Parlons de la constitution écologique 
🗓️ 7 juillet, 12h30 – 14h00
🗣️Portugais

  • Présentation : le professeur Jorge Aranda
  • Carina Oliveira, Universidade de Brasilia – Ana Maria Nusdeo, Universidade de São Paulo – Airton Berger, Universidade de Caxias do Sul.

Ana Maria Nusdeo, Universidade de São Paulo 🇧🇷 : professeure à la faculté de droit de l’USP, responsable du département du droit de l’environnement, discipline qu’elle enseigne à la faculté de droit, à l’École polytechnique et à l’Institut de chimie. Elle a été présidente de la commission culture et vulgarisation (2013-2017) et depuis 2018, elle est vice-présidente de la commission recherche de la FDUSP. Elle est la représentante de l’Amérique latine au comité directeur de l’Académie de droit de l’environnement de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICNAEL). Elle a été présidente de l’Institut Law for a Green Planet (2017-2019). Lauréate du prix Jabuti (1ère place dans la catégorie Droit) en 2013, pour le livre Pagamento por Serviços Ambientais. Sustentabilidade e Disciplina Jurídica (2012).

Airton Berger, Universidade de Caxias do Sul 🇧🇷 : docteur en droit de l’Université de Vale do Rio dos Sinos UNISINOS (2016), Master en droit de l’Université de Caxias do Sul UCS (2004), Licence en droit de l’Université de Santa Cruz do Sul UNISC (2001). Il est actuellement professeur à l’Université de Caxias do Sul en droit de l’environnement. Ses travaux de recherche portent sur le droit de l’environnement, le droit international et la propriété intellectuelle.

Carina Costa de Oliveira, Université de Brasilia 🇧🇷 : professeure à la faculté de droit de l’Université de Brasilia. Docteure en droit international de l’Université Paris II-Panthéon Assas (2012) et postdoctorat à l’Université de Cambridge – Centre de Cambridge pour l’environnement, l’énergie et la gouvernance des ressources naturelles (CE ENRG). Ses thèmes de recherche sont les articulations entre le droit international de l’environnement et le droit national de l’environnement, les ressources naturelles et la durabilité. Leader du Groupe de Recherche inscrit au CNPQ en Droit, Ressources Naturelles et Durabilité (GERN-UNB).

Inscription 👉 https://bit.ly/3y06aHF

 

Parlons de la constitution écologique 
🗓️ 8 juillet, 12h30-14h00
🗣️Espagnol

  • Presentación: Profesora Ximena Insunza
  • Table ronde : Oscar Dario Amaya Navas, Universidad del Externado, Marisol Agnes, UNAM Susana Borras, Cedat, Universidad Rovira de Virgili. 

Oscar Dario Amaya Navas, Universidad del Externado 🇨🇴 : expert en droit économique et docteur en droit de Universidad Externado de Colombia, Pontificia Universidad Javeriana et Universidad del Rosario. Il est l’auteur d’articles et de livres sur le droit de l’environnement, notamment La Constitución Ecológica de Colombia (La Constitution écologique de Colombie) et El desarrollo sostenible y el derecho fundamental a gozar de un ambiente sano (Le développement durable et le droit fondamental de jouir d’un environnement sain). 

Marisol Anes, Universidad Autónoma de México 🇲🇽 : docteure en droit de l’environnement de la faculté de droit de l’université d’Alicante. Diplôme de droit de la faculté de droit de l’UNAM. Chercheuse à l’Instituto de Investigaciones Jurídicas de l’UNAM. Membre du comité de recherches institutionnelles sur l’énergie, les droits, les conflits socio-environnementaux et la politique et les études empiriques du droit ainsi que du noyau de recherche Droit, société et environnement. Récompensée par l’Université Juárez Autónoma de Tabasco par le Premio Nacional Malinalli pour la promotion des arts, des droits de l’homme et de la diversité culturelle en 2016 ainsi que par l’Assemblée Législative de la ville de México avec la Medalla al Mérito Ciudadano 2018, pour ses contributions à la défense des droits environnementaux et des droits des peuples et communautés autochtones.

Susana Borràs, Universidad Rovira de Virgili 🇪🇦 : licence en droit, maîtrise en droit de l’environnement et doctorante en droit avec mention de doctorat européen et prix de doctorat extraordinaire de l’Université Rovira i Virgili. Membre du groupe de recherche sur le droit de l’environnement, l’immigration et le gouvernement local de l’Université Rovira i Virgili du Centre d’études du droit de l’environnement de Tarragone (CEDAT). Elle a été chercheuse dans différents centres de recherche en droit de l’environnement : Comité sur les défis de la société moderne (OTAN/CCMS) en Belgique; Max Planck Institut für ausländisches öffentliches Recht und Völkerrecht, Heidelberg, Allemagne; Centre de droit international de l’environnement (CIEL) à Washington, États-Unis; Centre de recherche de l’Académie de droit international et des relations internationales de La Haye sur la mise en œuvre du droit de l’environnement et Universidade Federal de Santa Catarina -UFSC.

Inscription 👉 https://bit.ly/3y06aHF


Juil - 05 - 08 - 2022
Expiré!
Journée entière
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp