CYCLE DE CONFÉRENCES CONSTITUANTES – Institut français du Chili

CYCLE DE CONFÉRENCES CONSTITUANTES

Par Safia, vendredi octobre 1st, 2021
au
Quand :
26 octobre, 2021 – 26 novembre, 2021 Jour entier
2021-10-26T00:00:00-03:00
2021-11-27T00:00:00-03:00
CYCLE DE CONFÉRENCES CONSTITUANTES

Le Centre d’étude des conflits et de la cohésion sociale (COES), la faculté de Sciences Sociales de l’université du Chili et l’Institut français du Chili proposent une série de conférences publiques dans le cadre du cours d’extension Formation en techniques de médiation et démocratie délibérative (TMDD) qui se déroulera entre octobre 2021 et janvier 2022. 

💬 Démocratie de proximité : l’expérience de la liste citoyenne de Saillans, entretien avec Maud Dugrand, journaliste indépendante et auteur de La Petite République de Saillans.
📅 Mercredi 6 octobre, 18 heures (Chili)
📍Diffusion sur Facebook Live et YouTube.

Présentation : 

Maud Dugrand est journaliste indépendante et autrice de La Petite République de Saillans – Une expérience de démocratie participative qui décrit l’expérience de démocratie citoyenne menée par les habitants de Saillans (France) après les élections municipales de 2014. Pendant six ans, ils ont testé un modèle de démocratie citoyenne dans lequel les décisions sont prises en concertation, inaugurant de nouvelles manières d’exercer le pouvoir et de vivre ensemble. Dans un contexte où de nouvelles élections se profilent, Maud Dugrand fait le point sur cette expérience qui répond à sa manière aux aspirations répétées à une renaissance démocratique. 

Cette expérience de démocratie locale dialogue avec le processus qui a débuté au Chili en 2019 : en témoignent les cabildos organisés au début du mouvement social et les initiatives de participation et de mise en relation avec les territoires dans le cadre du processus constituant en cours. Cette interview montre l’importance de mener les mouvements sociaux locaux sur le terrain de la politique électorale, avec toutes les innovations et limites que cela comporte.

💬 Controverses en temps complexes : réflexions sur les tensions entre le monde universitaire et la politique.
📅 Mardi 26 octobre, midi (Chili) / 17h00 (France)
📍 Diffusion via Facebook Live et YouTube. Inscriptions : bit.ly/IFC-COES

Intervenant·e·s

  • Catherine Achin, professeur de sciences politiques à l’Université Paris-Dauphine, France, membre du conseil scientifique du COES. 
  • Alfredo Joignant, Professeur, UDP-COES
  • Manuel Antonio Garretón, Professeur, UChile, membre du Conseil scientifique du COES 

Présentation :

Les controverses et les polémiques alimentent régulièrement les médias. Dans le domaine des sciences sociales, la relation que le monde universitaire assume avec les questions politiques pertinentes pour la société a été le produit d’un débat historique, qui refait surface aujourd’hui face aux divisions marquées de l’époque actuelle entre les mouvements sociaux et la pandémie de COVID-19. Si au Chili, la situation d’octobre 2019 a surpris l’élite et révélé une partie de la déconnexion de ce groupe avec la réalité de la majorité de la population, le monde académique et expert a dû repenser sa position d’observateur du processus, en raison de l’ampleur de la crise. En France, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a accusé une partie du monde universitaire de promouvoir des programmes de recherche politisés. Ainsi, l’accusation de racialisation des questions socio-économiques par ce qu’ils appellent “l’islamo-gauchisme” en France et l’élitisation de l’espace intellectuel au Chili soulèvent la discussion sur le rôle des experts dans la société, les limites de la liberté de recherche, le rôle des experts et des réseaux sociaux dans l’installation des discussions sociales. L’objectif de cette discussion est d’examiner les tensions entre experts, politique et réseaux sociaux dans une perspective comparative, en analysant les points de convergence et les différences dans la manière dont cette relation a été vécue au Chili et en France.